C'est un grand oui pour André







Malgré la pression, malgré la fatigue, malgré le temps qui salit tout, tu as voulu montrer une autre facette du Réel et j'étais là, simple spectateur. Tu nous as déballé une cérémonie vaudoue racornie sous la sècheresse implacable d'une mélodie tératologique avec la mer du Nord pour dernier terrain vague.

et pourtant, ça fait des siècles que les philosophes et les poètes essayent de se comprendre sans jamais y arriver. C'est triste mais c'est comme ça.

Merci d'être toi, tout simplement.




[Je veux un autre avis !]





J'aime, je partage :    

Suivez les joyeux lurons : et